accueilatelierscas typepublicationscontact
Élevage avec bâtiment


Généralités

Dans de nombreuses exploitations d’élevage de Picardie, le volume du patrimoine bâti ancien reste conséquent. Malheureusement, ce sont bien souvent des bâtiments qui ne sont plus au gabarit des matériels agricoles et ne correspondent plus aux normes actuelles. De plus, les coûts d’entretien peuvent être importants.


La mise en place de différents ateliers nécessaires autour d’une dalle de remplissage-lavage dans ces vieilles bâtisses est bien souvent l’occasion de leur donner une nouvelle jeunesse.
Premier élément qui va permettre de les valoriser : le local phytosanitaire bien sûr. Même si la hauteur sous plafond est limitée ce n’est souvent pas un obstacle majeur. La mise en place d’une zone de préparation des bouillies est possible dans ces bâtisses entre le local phytosanitaire et la dalle de remplissage.
De plus en plus de « ces vieilles pierres » peuvent être mis à profit pour réaliser très facilement des stockages sécurisés d’azote liquide à l’aide de pochon souple. Pour ce faire, il est possible de commander sur mesure des pochons et des rétentions à la taille et aux dimensions des murs existants.
D’autres vieilles pièces pourront être mises à profit, pour le stockage sécurisé des poches d’Emballages Vides de Produits Phytosanitaire (EVPP), de lubrifiant…


Contraintes

En exploitation d’élevage, il faut particulièrement veiller à séparer les denrées alimentaires des produits phytosanitaire. Une attention particulière doit donc être portée à éloigner la laiterie de l’atelier phytosanitaire. Il faut aussi veiller à la circulation des camions laitiers qui ne doivent pas circuler sur les dalles de lavage ou de remplissage du pulvérisateur, l’idéal étant bien de réaliser des voies de circulation biens distinctes entre les activités phytosanitaire et les activités animales.

Il convient tout autant d’organiser la circulation des animaux afin que ceux-ci ne circulent pas sur les dalles.

Sur les exploitations d’élevage, la présence de boue étant plus importante globalement, une attention particulière doit être portée à garder les dalles propres afin de limiter le contact phytosanitaire et boue.

Ces bâtiments agricoles se trouvent bien souvent situés au cœur d’une cour carrée ou fermée – où la mise en place d’une aire de remplissage lavage est peu propice ne serait- ce qu’au regard de la proximité de la maison d’habitation.

Astuces :
Dans ces exploitations d’élevage où il n’est pas possible de réaliser une dalle de remplissage au plus près du local phytosanitaire, une des solutions reste de réaliser une zone de remplissage lavage distante. Dans ce cas de figure, la question reste :
le transport des produits phytosanitaires « à la journée » entre le local phytosanitaire et la zone de remplissage,
le stockage de ces « besoins à la journée » sans protection toute la journée à même la dalle et qui sont donc exposés au vol, sans compter le risque pour les enfants…

Dans ce cas, la mise en place d’une zone de préparation des bouillies au plus près des dalles est primordiale. Elle permettra d’enfermer les produits phytosanitaires à la journée et de mettre en place tous les équipements nécessaires au bon remplissage du pulvérisateur et à la sécurité du manipulateur.



Effluents phytosanitaire et lisier ?

Première question posée par bon nombre d’éleveurs : « Est-il possible de stocker provisoirement ses effluents phytosanitaire dans une fosse à lisier par exemple avant de les reprendre par pompage puis de les épandre sur des terres agricoles ? ».
La réponse est simple : le stockage des effluents dans une fosse des effluents phytosanitaire n’est pas reconnu comme système de traitement par le ministère de l’écologie. Ce n’est donc pas une solution légale, sans compter qu’il s’agit d’un changement d’usage de l’installation de stockage qui n’a pas été dimensionnée ni étudiée pour ce type de stockage.


Création graphique : tri-angles.com

Avec la contribution financière du compte d'affectation spéciale "développement
agricole et rural" du Ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche