points cléatelierscas typepublicationscontact
Effet durable


Choix de matériaux

Afin d’éviter les installations désordonnées d’apparence parce que voyantes, il faut éviter les constructions anarchiques d’un point de vue architectural qui se justifie par des besoins ponctuels, des moyens financiers limités et des utilisations évolutives.

Il faut rechercher une cohérence architecturale avec l’existant proche et régional.

Le choix de matériaux semblable à ceux de constructeurs proches, facilite l’intégration
Les nouvelles constructions doivent veiller à être des prolongements de l’existant même si leur taille est différente :
même pente de toit;
même couverture, même couleur;
même style de façade…

La toiture
Conserver des pentes suffisantes et semblables à l’existant.
Eviter les débordements de toit.
Privilégier des pentes identiques sur les 2 versants de toit.
Préférer des couleurs sombres : gris foncé au noir.
Ne jamais mélanger des couleurs différentes sur un toit.
Se rapprocher si possible des matériaux et couleurs des constructions les plus proches.
Préférer des matériaux qui vieillissent bien (ardoises, tuiles, fibro-ciment).
Proscrire les tôles ondulées métalliques brutes et/ou laquées.



Les parois, murs, ouvertures
Quelque soit la taille et l’utilisation du bâtiment ou de la construction, le choix des matériaux des parois va permettre d’intégrer voire même de magnifier cette construction.

Principes :
Les matériaux doivent être de qualité pour résister aux intempéries et bien « vieillir ».
Les matériaux sont proches de ceux utilisés pour les bâtiments voisins ou localement.
La couleur des matériaux est non brillante et moins foncée que celle de la toiture.
Les teintes gris/beige/brun  s’intègrent bien dans le paysage et d’autant plus qu’elles sont foncées.
Proscrire les bandages verts : ce genre de camouflage ne s’intègre pas.

Quels matériaux ?
La pierre, la brique : sont à réserver à des habitations ou des annexes de petite taille.
La tôle : ondulée ou en bac acier ne s’intégrera pas bien et surtout vieillira mal. Les bandages métalliques peuvent être satisfaisants si la couleur retenue est bien choisie pour faciliter l’intégration.
Les murs : en maçonnerie ou en préfabriqué. Ils sont surtout associés à des bandages posés au dessus des murs.
Le bois : ce matériau est très en vogue car il est moins cher et de production locale. Il s’adapte à tous les types d’environnement. Il vieillit bien s’il est correctement traité au préalable de sa pose.
Le bêton : Certains ouvrages ne peuvent être réalisés qu’en bêton :
aire de remplissage;
rétention;
décanteur, phytobac;
parvis de bâtiments.


La nomenclature actuelle des différents bétons est issue de la norme EN 206-1 qui permet de retenir, en fonction des destinations de l’ouvrage, la qualité la mieux adaptée.
Selon l’utilisation et le type d’exposition la qualité du béton utilisée est différente et à chaque usage ou fonction on peut retenir une qualite de beton appropriée.


Exemple :
Pour une dalle étanche de local phyto : qualité X A1
Pour une aire de lavage et remplissage de pulvérisateur : qualité X A1 voire X A2
Pour une aire de béton extérieure pour le stockage de céréales, paille… X F1 ou X F2

Selon l’utilisation et le type d’exposition la qualité du béton utilisée est différente et à chaque usage ou fonction on peut retenir une qualite de beton appropriée.


Création graphique : tri-angles.com

Avec la contribution financière du compte d'affectation spéciale "développement
agricole et rural" du Ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche